GIRARD, Jean Pierre    
UNEQ

Notice biographique :

Sainte-Perpétue, Québec, 1961.- Jean Pierre Girard a publié un roman, Les Inventés , en 1999, quatre recueils de nouvelles (dont Haïr? , 1997), aux éditions L'instant même et un cinquième recueil, chez Québec Amérique (J'espère que tout sera bleu, 2003). Il a aussi signé des chroniques de voyage avec sa fille Aurélie (L'Est en West, Québec Amérique, 2002; Le Devoir, été 2001). Sa dernière parution est un essai sur les phénomènes de création (Le tremblé du sens, aux éditions Trait d'union, collection "Le Soi et l'autre", automne 2003, collection passée chez VLB pour la réédition de cet essai en 2005). Il a remporté le premier prix des oeuvres dramatiques radiophoniques de Radio-Canada en 1987 avec Larme de son , le prix Adrienne-Choquette de la nouvelle avec son premier recueil, Silences , la médaille de bronze aux Olympiques de la Francophonie, à Madagascar, en 1997, avec une nouvelle intitulée Le donateur (jury présidé par Bernard Pivot), et la même année, il recevait le Grand Prix Desjardins de la Culture de Lanaudière. En 2001, c'est le Conseil des Arts et des Lettres du Québec qui lui décernait le Grand Prix à la création artistique en région. Plusieurs de ses textes ont été publiés en revue (en Amérique ou en Europe), traduits (anglais, espagnol, malgache) ou adaptés pour le cinéma (dont « La Penderie », réalisation de M. Zunino avec David Lahaye et Chloée Ste-Marie, présenté au Festival de Clermont-Ferrand, aux Rendez-vous du cinéma québécois, au Festival de Namur, comme sélection québécoise, en 1999, entre autres). Des émissions ont été consacrées à son travail, entre autres sur les ondes de Radio-Canada et de France-Culture. Il s'intéresse particulièrement au travail de création et à la personnalité créatrice, et consacre actuellement son temps d'écriture à La Cathédrale , un cycle de huit romans dont Les Inventés est la pierre d'assise. Le second roman de La Cathédrale (Les putains du Père Noël ) est prévu pour 2006. Fervent lecteur de Carver, de Kundera, de Gary, il accompagne parfois des démarches de création sous forme tutorale (Université du Québec à Montréal, Université de Limoges, Université de Poitiers, etc.); Il a également mis sur pied le Collectif d'Écrivains de Lanaudière (CEL, prix Méritant leader Desjardins 2005), qui se fait connaître au Québec et à l'étranger pour avoir réanimer le concept d'écriture publique: des écrivains sont installés dans des lieux qui ne sont pas traditionnellement associés à la littérature (une pharmacie, la SAQ, un marché d'alimentation, une fleuriste, une taverne, etc.), dans un rôle auquel ils ne sont pas traditionnellement associés (aider ponctuellement à écrire, qui une lettre d'amour, qui une carte de voeux, qui une lettre d'insulte, qui un poème, etc.); la relation avec le lecteur est ainsi privilégiée alors que l'esprit du don rejoint l'un des rôles de l'écrivain dans la cité). Président du CEL depuis sa fondation, il dirige également le comité de lecture du Prix des 5 Continents, en collaboration avec l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie. En avril 2013, il participe au collectif "Courtepointe lanaudoise : 60 auteurs et artistes se racontent" réunis par Réjean Olivier. Voici le lien de la Bibliothèque nationale du Québec pour télécharger le livre numérique : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2274496. Prix reçus : · Premier prix des œuvres dramatiques radiophoniques de Radio-Canada (1987), pour Larme de son; · Prix Adrienne-Choquette de la nouvelle (1990), pour son premier recueil Silences; · Médaille de bronze aux Olympiques de la Francophonie, à Madagascar (1997), pour une nouvelle intitulée « Le donateur » (jury présidé par Bernard Pivot); · Grand Prix Desjardins de la culture de Lanaudière (1997); · Prix de la revue Moebius (1999), pour le meilleur texte publié dans l’année « Projet de vérité ».


  Bibliographie Tri par titre - Tri par date
>